Image Alt

Tribune

Nous prenons le peuple de Guinée et la communauté internationale à temoin sur la volonté de ce régime à éliminer physiquement mon mari. Aujourd'hui, le garder illégalement et injustement ne leur suffit plus, donc il faut l'éliminer stratégiquement à pétit feu comme ils l'ont fait à Roger Bamba et plusieurs autres compatriotes.

Notre pays est malade et vraiment malade de ses élites malhonnêtes et de cette administration sans conscience, il faut un véritable traitement pour le soigner avant qu'il ne soit trop tard. Le peuple a toujours fait sa part, mais l'élite a toujours trahi.

Malgré l'amertume et la solitude, malgré la pitié pour nos enfants qui passent des mois sans voir leur cher papa, sans le sentir, je ne puis que l'encourager dans son combat. Je rappelle que c'est le deuxième ramadan que mon époux passe en prison par la volonté d'Alpha Condé. Le prix de ce combat est si élevé pour moi et pour ses enfants, mais nous ne pouvons que l'encourager car il défend la vérité, la justice et le progrès de la Guinée. Si tout

, le Procureur de la République, en voulant à tout prix faire du mal à un justiciable, s'est tout simplement couvert de ridicule aux yeux du monde. Cette attitude se comprend aisément dans la mesure où ce Procureur est obligé de tout faire pour bénéficier de la protection de Alpha Condé par son maintien à son poste.

Le régime a brillé par son aptitude à promouvoir les spécialistes en kidnapping, emprisonnement et assassinats des citoyens innocents, attaques au gaz lacrymogène contre des lieux de culte et cimetières, bastonnade de personnes âgées et des enfants, arrestations massives à caractère politico ethnique, confiscation des corps des victimes de la violence d'État, discours démagogiques et promesses fallacieuses, etc.

Au sortir de ce processus, la facture du troisième mandat s'est avérée très salée et porte un sérieux coup à l'économie comme on pouvait s'y attendre. L'autre mauvaise nouvelle pour M. Alpha Condé, c'est la chute de la valeur du prix de vente de la bauxite sur le marché mondial en raison de la pandémie du Covid-19 qui a des incidences sérieuses sur les activités économiques à travers le monde.

En dépit de cette répression aveugle et des coups bas ou manœuvres d'autres acteurs de la société civile, il a réussi à mobiliser des millions de Guinéens sans distinction. Au minimum, il est parvenu à conscientiser les citoyens. Voilà une réussite que même ses pires adversaires ou détracteurs ne peuvent nier.

Au début du mois de janvier 2021, la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques a prévenu que nous pourrions entrer, du fait des dégâts écologiques, dans une « ère des pandémies ». Nous n’y ferons pas face en privilégiant les intérêts privés et les fortunes dues« big pharma ». Au contraire, nous devons construire à l’échelle mondiale une société de l’entraide. Nous pouvons commencer maintenant en affirmant que les vaccins et les traitements anti-covid sont des biens communs

Le principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels est si fondamental qu'il a été repris même les rédacteurs du projet de constitution soumis au référendum du 22 mars 2020. Cela sonne comme une sorte de désaveu pour ceux qui prétextent que la limitation du nombre de mandats n'est pas synonyme de démocratie. La démocratie ne se résume pas à la limitation du nombre de mandats . Mais une démocratie, c'est aussi la possibilité d'une alternance. Sans celle-ci, celle-là n'est pas viable

Eh bien, voilà, chers camarades, commençons par nous aider nous-mêmes par la défense de la République. Seul pour la patrie, notre sang mérite de couler ; car, malheureusement, nous avons des sangsues en face aujourd’hui. Battons-nous ensemble pour obtenir la justice et la paix pour la Guinée d’une dictature qui est en train de tuer les plus jeunes d’entre nous.