Image Alt

Author: Abdoulaye Oumou Sow

Nous prenons le peuple de Guinée et la communauté internationale à temoin sur la volonté de ce régime à éliminer physiquement mon mari. Aujourd'hui, le garder illégalement et injustement ne leur suffit plus, donc il faut l'éliminer stratégiquement à pétit feu comme ils l'ont fait à Roger Bamba et plusieurs autres compatriotes.

AVIS DE DÉCÈS Le FNDC a le regret d'annoncer au peuple de Guinée, le décès de Docteur Saada Dow, Coordinateur Préfectoral du FNDC Dalaba, de suite de maladie dans la nuit de mardi à mercredi 21 juillet 2021 à Tunis où il était parti pour un contrôle médical depuis plusieurs semaines. A cette douloureuse occasion, la Coordination Nationale présente ses condoléances à sa famille et au peuple de Guinée. La famille de notre regretté est à pied d'œuvre pour le rapatriement du corps. Les programmes

Au regard de la banalisation de la vie humaine et de l’impunité absolue qu’entretiennent les autorités guinéennes, si aucune sanction vigoureuse n’est prise contre les responsables des graves violations des droits de l’homme commises pendant les manifestations sociopolitiques contre la violation de la Constitution guinéenne, la situation continuera d’empirer sous le régime imposé par un clan mafieux. Le peuple opprimé de Guinée s’interroge sur la valeur et l’intérêt des conventions internationales ratifiées par notre pays en matière de respect des droits humains.

Cherif Abdalah Président du GOHA Monsieur Alpha Condé, depuis le lancement du processus pour l’organisation de la présidentielle de 2020, votre pouvoir s’est caractérisé par des actes d’intimidation et de terreur. En témoignent les arrestations arbitraires de « Foninké mangué », d’Ismaël Condé et de tant d’autres susceptibles de gêner votre destin de briguer un 3ème mandat. Que dire du climat de terreur que vous êtes en train d’instaurer en Guinée ?  comment expliquer autrement  l'assassinat de deux jeunes commerçants (un pharmacien à Concasseur et un boutiquier

COMMUNIQUE N°100  Le FNDC félicite les populations de Conakry pour avoir observé avec responsabilité et courage son mot d’ordre de ville morte ce mardi 21 avril 2020 pour protester contre l’installation d’un Parlement illégal et illégitime issu de la mascarade du 22 mars, mais aussi contre l’arrestation et la détention illégales des responsables et partisans du FNDC.  Le FNDC a constaté que cette cérémonie qui a consisté plutôt à l’installation d’un nouveau Bureau Politique du RPG-arc-en-ciel, en lieu et place d’une Assemblée Nationale légitime et représentative,