Image Alt

FNDC

Le FNDC, interpelle l’UE pour la prise de sanctions sévères contre les commanditaires et responsables des violations des droits humains en Guinée

Ce 8 avril 2021, à travers une lettre conjointe, trente deux (32) députés européens ont interpellé Monsieur Josep Borrel, Haut représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, sur la situation dramatique des droits de l’Homme en Guinée consécutive à la répression sauvage de nos concitoyens pour imposer un troisième mandat illégal et illégitime du dictateur Alpha Condé.


Le FNDC se joint à l’interpellation de ces députés ayant dénoncé le coup d’étatconstitutionnel opéré par le dictateur Alpha Condé pour le maintenir au pouvoir en tuant plus de 99 militants du FNDC dont une trentaine ont été nuitammententerrés dans des fosses communes à N’Zérékoré. 


A ce triste bilan s’ajoutent des centaines de blessés, des milliers d’arrestations et des destructions massives des biens commandités par le régime pour terroriser les populations.


En réclament des sanctions de l’union européenne contre les responsables deces graves violations répétitives des droits humains en Guinée pendant cette période, les signataires de cette lettre conjointe prennent ainsi fait et cause d’un peuple opprimé, indigné et désespéré de sa propre justice. 


La Coordination Nationale du FNDC salue cette initiative prise par ces députés européens et leur exprime toute sa reconnaissance pour leur attachement aux valeurs et principes universels de la démocratie et des droits de l’Homme en République de Guinée.


La Coordination Nationale du FNDC, au nom du peuple martyr de Guinée, interpelle également l’Union Européenne pour la prise de sanctions sévères contre les commanditaires et responsables des violations graves des droits humains avant, pendant et après le coup d’état constitutionnel en Guinée.


L’impunité étant érigée en mode de gouvernance par le dictateur Alpha Condé,seules les sanctions ciblées contre les dignitaires de son régime peuvent atténuer le poids de la répression qui s’abat actuellement sur notre peuple et consoler des centaines de familles de victimes dans l’espoir que justice sera rendue aux martyrs de la démocratie. 


Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!
Conakry, le 17 avril 2021.

Communiqué N°167

Ajouter un commentaire