Image Alt

Dans les médias

Le tribunal de première instance de Dixinn a condamné ce mercredi, 13 janvier 2021, les activistes membres du FNDC, Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté, à un an de prison ferme et au paiement par chacun d’une amende de 20 millions de francs guinéens.Dans sa décision, la juge M’Balou Keita a reconnu les deux prévenus coupables des faits de « production, diffusion, et mise à la disposition d’autrui de données et nature à troubler l’ordre et la sécurité publique. »En condamnant les prévenus, le tribunal a

En ce douzième jour de cette épreuve éprouvante qu’est la grève de la faim, TLP-Guinée s'inquiète de l'état de santé physique et mentale de M. Oumar Sylla. TLP-Guinée exige sa libération sans condition et considère cette détention prolongée de notre coordinateur adjoint comme une punition pour son opposition au troisième mandat de M. Alpha Condé

«Nous savons tous qu’il n’a pas été arrêté parce qu’il a un conflit avec la loi. Mais il a été arbitrairement arrêté, du fait d’être opposé au 3ème mandat du professeur Alpha Condé. Les élections sont finies depuis le 18 octobre, mais jusqu’à présent, on garde injustement mon mari en prison sans procès

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a profité de sa rencontre  avec la mission conjointe de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations unies, ce  jeudi 1er octobre pour réitérer sa position contre le troisième mandat du président Alpha Condé. La délégation internationale était composée des ministres des Affaires étrangères du Ghana, du Niger, du Burkina Faso ; du président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou, de d’Ibn Chambas, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et Chef de

Particulièrement active durant les manifestations du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui avaient précédé le double scrutin du 22 mars 2020, l’antenne régionale du mouvement anti-troisième mandat n’entent pas rompre avec cette tradition. Ainsi, appelle-t-elle à une grosse mobilisation, le 29 septembre prochain pour répondre notamment à l’appel de la coordination nationale du FNDC, en vue de s’opposer au « projet de troisième mandat et à la politique de division de M. Alpha Condé« . Mais en ce qui la concerne,

Arrêté suite à son passage dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace, le 17 avril 2020, Oumar Sylla (dit Foniké Menguè), responsable du Front National pour la Défense de la Constitution a été poursuivi pour certains de ses propos avec des chefs d’accusation comme « menace », « diffusion de fausses informations tendant à troubler l’ordre public »… Mais, l’homme a tenu tête et n’a jamais renié ses propos. Au contraire, responsable des antennes, de la mobilisation et des actions du Front National pour la Défense de la