Image Alt

Déclarations

Objet : violences et interdictions des manifestations pacifiques en République de Guinée Le Front National pour la Défense de la Constitution, à travers le présent mémorandum, souhaite attirer l’attention des Organisations et Pays Amis de la République de Guinée sur la violation systématique de ses droits de manifester pacifiquement contre le projet illégal et illégitime de troisième mandat de M. Alpha Condé. Ce tripatouillage de la Constitution de notre pays qui limite le nombre de mandats présidentiels à deux est en train de compromettre

Particulièrement active durant les manifestations du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui avaient précédé le double scrutin du 22 mars 2020, l’antenne régionale du mouvement anti-troisième mandat n’entent pas rompre avec cette tradition. Ainsi, appelle-t-elle à une grosse mobilisation, le 29 septembre prochain pour répondre notamment à l’appel de la coordination nationale du FNDC, en vue de s’opposer au « projet de troisième mandat et à la politique de division de M. Alpha Condé« . Mais en ce qui la concerne,

DÉCLARATION N°133 Au cours de ces dernières décennies, le peuple de Guinée a payé un lourd tribut pour instaurer une véritable démocratie dans notre pays, en vue garantir l’État de droit et l’alternance démocratique. Pendant que le peuple aspire voir se consolider les nombreux acquis de cette démocratie, Monsieur Alpha CONDE, qui est le tout premier bénéficiaire de notre longue et douloureuse lutte, a aujourd’hui  décidé d’emprisonner, de blesser, de tuer les Guinéens, de créer le chaos dans le pays et annihiler les sacrifices de tout un peuple

DÉCLARATION N°128 Le FNDC a appris ce lundi 31 août 2020, sans aucune surprise, l'annonce de la candidature calamiteuse d'Alpha Condé à un troisième mandat illégal et illégitime. Cette décision outrageuse et conflictogène vient de confirmer la noblesse et la justesse du combat avant-gardiste que mène le FNDC depuis le 3 avril 2019. L’annonce poltronne faite par voie de presse au lieu d’une déclaration solennelle ou personnelle du principal concerné, confirme la peur, le manque total de courage et l’irresponsabilité d’Alpha Condé qui semble prendre la mesure

DÉCLARATION N° 118/ FNDC  Le peuple de Guinée a commencé depuis le 03 avril 2019, une longue marche vers la liberté et la démocratie qui a pris un tournant décisif le lundi 14 octobre 2019. Depuis cette date, une résistance populaire sans précédent contre le coup d’Etat constitutionnel de M. Alpha CONDÉ et son clan a été déclenchée.  Malgré une répression féroce contre le peuple désarmé, avec des assassinats, des arrestations arbitraires, des enlèvements massifs et de tortures subis par les citoyens de la part des

Un environnement économique malsain, caractérisé par des marchés de gré à gré aux proches, amis et militants ; une justice qui lui est soumise, donc partiale ; des services de sécurité acquis à sa solde…..Que pouvons nous attendre de plus de quelqu’un qui, pendant 10 ans a été plus qu’une calamité pour la Guinée. C’est pourquoi, au-delà des opérateurs économiques, cette invite s’adresse à tous ceux qui sont patriotes et aspirent au développement de notre pays. Ensemble, barrons la route au troisième mandat d’Alpha Condé.

DÉCLARATION N°116  Le FNDC a été informé par ses avocats des démarches effectuées auprès du Procureur Général pour la mise à disposition des corps de personnes tuées par les forces de défense et de sécurité lors des manifestations contre le troisième mandat en faveur de M. Alpha Condé.  Le FNDC a le regret de constater le refus catégorique et injustifié du Gouvernement à restituer ces corps pour permettre au FNDC et aux familles des victimes de les enterrer dignement.  Pour rappel, il s’agit au total de huit