Image Alt

FNDC

Me Abou, avocat de Foniké Menguè au juge : « sauvez ce pays en disant le droit »

« Monsieur le président, la Guinée souffre de beaucoup de maux. Nous voulons que ça change. Mais, notre volonté de faire changer les choses est tuée. Nous sommes brimés, on veut nous voler nos droits ; et, des gens comme Foniké Menguè sortent pour empêcher qu’on nous vole ce qui nous est cher. Au lieu que les voleurs ne soient arrêtés, c’est plutôt les victimes qui sont inquiétés. Pourquoi chaque fois qu’il s’agit d’une revendication de nos droits, l’Etat sort des chars, des camions et autres munitions pour réprimer les honnêtes citoyens ? Lorsqu’on porte plainte, si la justice nous répond, c’est pour dire qu’elle a classé l’affaire ».

Le procès du responsable des antennes et des actions du FNDC, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, se poursuit ce vendredi, 21 août 2020, au tribunal de première instance de Dixinn. Après les réquisitions du procureur hier, cette quatrième audience est consacrée aux plaidoiries des avocats de l’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Et, c’est maître Mohamed Abou Camara, membre du collectif des avocats de la défense, qui a ouvert le bal. Durant toute son intervention, l’avocat a cherché à justifier que Foniké Menguè n’a commis aucun délit qui pourrait le conduire en prison. Selon lui, l’activiste de la société civile et ses collègues du FNDC mènent un combat noble, en cherchant à défendre la constitution guinéenne.

Lire la suite sur guineematin

Ajouter un commentaire