Image Alt

FNDC

Abourahmane Sano parle :  » Alpha Condé doit savoir… » (Interview )

Le ton est ferme ! Abdourahmane Sano, coordinateur national du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), vient de briser le silence, promettant que l’opposition va anéantir Alpha Condé et l’amener à se raviser. Confiné à domicile le jour de la manifestation appelée par sa plateforme le lundi 20 juillet 2020, M. Sano revient sur cette journée. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, le leader du FNDC parle de la prochaine étape pour obtenir le départ du dirigeant guinéen.

AFRICAGUINEE.COM : Comment avez-vous vécu ce confinement à domicile lors de la journée de manifestation appelée par le FNDC ?

ABDOURAHMANE SANO : Nous avons vécu ce confinement avec sérénité (…), la veille de la manifestation, aux environs de 02 heures du matin il y’a  eu un déploiement d’environ trois pick-up des forces de l’ordre qui ont entouré ma clôture. Avec interdiction totale de tout mouvement à l’intérieur et autour du bâtiment. D’un côté, le portail était totalement barricadé avec des policiers qui rodaient tout autour. Un conteneur qui jouxtait ma cour a été réquisitionné pour servir d’observatoire à la police afin de renforcer leur vue à l’intérieur de mon domicile. Cela a duré jusqu’aux alentours de 19 h 30 mn le lundi 20 juillet. J’étais serein, puisque j’ai compris que c’était fait à dessein pour m’intimider.

Deuxièmement, c’est une preuve d’une certaine frilosité de la part des Forces de l’ordre par rapport à l’appel que nous avons lancé à manifester. Enfin cela s’inscrit dans les pratiques de répression, de torture morale et de torture physique, de kidnapping. Comme vous le savez, le pouvoir a préféré endosser ce genre de pratiques pour faire passer vaille que vaille le coup d’Etat de Monsieur Alpha Condé.

Lire sur Africaguinee.com

Ajouter un commentaire