Image Alt

FNDC

Guinée : la cour d’appel de Conakry refuse la libération de Foniké Menguè

Oumar Sylla alias Foniké Menguè, le coordinateur des actions et des antennes du FNDC, ne va pas obtenir une remise en liberté en attendant l’ouverture de son procès. La cour d’appel de Conakry a décidé de maintenir l’opposant à un troisième mandat pour le président Alpha Condé en prison, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Depuis l’arrestation de Foniké Menguè le 17 avril 2020, suivie de son placement sous mandat de dépôt le 24 du même mois, les avocats du Front National pour la Défense de la Constitution étaient sur pied pour tenter d’obtenir sa remise en liberté. C’est dans ce cadre qu’ils ont saisi la deuxième chambre de contrôle de l’instruction de la cour d’appel de Conakry pour réclamer l’annulation de l’ordonnance de placement de l’activiste de la société civile en détention provisoire. Cette chambre a rendu son arrêt ce lundi, 29 juin 2020, en confirmant cette ordonnance du doyen des juges du tribunal de première instance de Dixinn.

Mais même s’ils ont perdu cette première bataille, les avocats de Foniké Menguè ne comptent pas lâcher prise. Ils annoncent qu’ils vont concentrer désormais leurs efforts pour faire en sorte que le procès de ce leader du FNDC puisse s’ouvrir le plus rapidement possible afin qu’ils puissent prouver son innocence. « C’est la deuxième fois que allons vers la deuxième chambre de contrôle de l’instruction de la cour d’appel pour demander la libération de Oumar Sylla alias Foniké Menguè. Mais la deuxième chambre a confirmé l’ordonnance du doyen des juges d’instruction.

Lire la suite sur Guineematin.com

Ajouter un commentaire